Recoiffe-moi le moral

« Recoiffe-moi le moral » est le slogan publicitaire qui a fait la fortune de Jacques Dessange, propriétaire d’une chaîne de salons de coiffure présente dans 36 pays.

Et il avait raison : aller chez le coiffeur, c’est important. C’est un nouveau départ. Le moment où vous découvrez votre « nouvelle tête » est plein d’émotion. Quand vous sortez du salon de coiffure, vous n’êtes plus le/la même.

Personne ne le sait mieux que les stars de cinéma. Elles savent que suivant leur coupe de cheveux, elles peuvent incarner les personnages les plus variés, de l’aventurière à la marquise en passant par la journaliste ou la militante !

Voici par exemple deux photos de Scarlett Johansson. Est-ce bien la même personne ? On a peine à le croire :

Imaginez que Scarlett Johansson se soit résignée à la coiffure qu’elle a sur la première photo.

N’ayant jamais eu l’idée qu’elle pouvait apparaître autrement, elle ne serait sans doute jamais devenue une autre – à savoir une star adulée et désirée par des dizaines de millions de personnes.

Eh bien ! pour chacun de nous, c’est pareil.

Notre coiffure contribue de façon majeure à notre image, y compris l’image que nous nous faisons de nous-même !

Une coiffure ratée, c’est une tête ratée et c’est, potentiellement, une vie ratée si nous ne décidons pas un jour d’y remédier.

Les différents types de cheveux

Selon les individus, différents types de cheveux sont observés.
Il faut bien connaître son cheveu , afin de bien le soigner et l’entretenir avec des produits adaptés à chaque problème.

Les cheveux sont différents d’une personne à une autre, ils ont leurs problèmes et leurs spécificités.

1. Les cheveux normaux : ils n’ont pas de problème ; pas d’excès de sébum, pas de pellicule, c’est très rare.

2. Les cheveux fins : ils donnent l’impression d’être peu nombreux. Cependant, une personne aux cheveux fins à autant de cheveux qu’une autre, mais leur finesse donne l’impression d’un volume faible.

3. Les cheveux ternes : les permanentes trop agressives, les colorations inadaptées, l’eau calcaire, rendent les cheveux ternes. Ils souffrent d’un manque de brillance.

4. Les cheveux secs : ils sont « durs » au toucher, cassants, les pointes fourchues . Le sébum protecteur n’est pas suffisamment secrété. Il faut être vigilant , en ce qui concerne le choix des shampooings , des colorations trop fréquentes, l’exposition au soleil … La chevelure doit être réhydratée très fréquemment.

5. Les cheveux gras : le plus souvent c’est un excès de sébum qui en est la cause . Cependant, d’autres causes peuvent être identifiées : une contrariété, un accident, un déséquilibre hormonal peuvent dérégler les fonctions du sébum. Le cheveu gras est fragile, il faut bien le soigner

6. Les pellicules : elles sont dues à une production trop importante de cellules mortes qui forment un agglomérat de matière blanche . Il existe deux sortes de pellicules : les grasses et les sèches

Les pellicules grasses sont plus grosses que les sèches ,car elles s’assemblent, le sébum provoquant leur « rencontre ». Ces pellicules collent au cuir chevelu. On observe aussi un champignon qui provoque une irritation et une inflammation du cuir chevelu, s’ensuit une démangeaison.

A bientôt pour d’autres articles concernant votre chevelure.

Problèmes des cheveux

La croissance des cheveux

Il est à noter qu’une chevelure possède entre 120 000 à 170 000 cheveux !
Les cheveux poussent en deux temps :
* Le premier , que nous pourrions intitulé de croissance, dure de trois à sept ans, pendant lesquels, les cheveux poussent.
* Le second , qui est un temps de stagnation, ( 2 à 3 semaines), pendant cette période , le follicule ne génère plus de cheveux* . .
Pendant le temps de repos, d’une durée de trois à quatre mois, le cheveu s’épuise et tombe.

Recettes naturelles anti-poux

Nous avons le souci au salon de coiffure de trouver des solutions de plus en plus naturelles aux problèmes des cheveux. Pour se faire, notre dernier stage chez Myrtéa à Clermont Ferrand, nous a donné les moyens de réfléchir à des solutions naturelles et plus particulièrement à faire appel aux huiles essentielles.

Et même si nous ne prenons pas les personnes présentant des lentes ou des poux au salon, nous pouvons apporter des conseils pour les détruire efficacement et surtout naturellement,car les traitements habituels et chimiques comportent des risques pour la santé du fait de la présence de pesticides.

Les huiles essentielles sont particulièrement efficaces pour venir à bout des poux.Bien entendu, les doses ainsi que le mode d’application doivent être respectés. Elles ont par ailleurs l’avantage de renforcer les cheveux et de les conserver en meilleur santé.

. L’huile essentielle d’arbre à thé ou tea tree est un excellent antiseptique et repousse les petites bêtes en tous genres.

. L’ huile essentielle de géranium rosat est un puissant antifongique et antibactérien. Elle est très polyvalente.
Elle soulage les démangeaisons tout en éliminant un grand nombre de parasites.

. L’huile essentielle de menthe poivrée lutte contre les pellicules et les poux, mais favorise également la croissance des cheveux.

Il est également possible de créer un cataplasme anti-poux.

Dans un vaporisateur,versez environ 50ml d’huile végétale de votre choix(jojoba,noisette,olive,coco,amande douce).Ajoutez-y 15 gouttes d’huiles essentielles de tea tree, 15 gouttes de lavande vraie,15 gouttes de géranium rosat et 5 gouttes de menthe poivrée.Versez ensuite 1 à 2 cuillères à soupe de vinaigre.Fermez le vaporisateur,agitez vigoureusement pour bien homogénéiser le mélange.Votre anti-poux maison est prêt!

Il ne vous reste plus qu’à vaporiser sur le cuir chevelu sec en veillant à bien le masser pour que le produit huileux pénètre toute la chevelure.

Couvrez d’un film plastique,laissez reposer 15 à 20 minutes,rincez et faites suivre d’un shampoing doux.

Enfin,versez quelques gouttes d’huile essentielle de lavande vraie sur un peigne fin et passez-le soigneusement dans les cheveux pour éliminer poux et lentes mortes.

Renouvelez l’opération 3 jours de suite, puis 7 jours plus tard.

PS: certaines personnes peuvent être sensibles aux huiles essentielles, parlez en à votre médecin.

 

 

Choisissez votre coloration !

Choisissez votre coloration suivant votre âge , la couleur de vos yeux et votre teint .

Si vous avez le teint rosé ,évitez les tons chauds(ni dorés , ni cuivrés , ni rouges), optez plutôt pour un reflet froid(châtain , châtain foncé).

A 30 ans , vous pouvez vous permettre une coloration foncé(noir châtain foncé).

A 40 ans, on adoucit les traits du visage avec un dégradé de couleur (mèches plus claires ,balayage) .Ce qui mettra votre mine en valeur et rajeunira votre physionomie.

Si vous avez les yeux marrons et le teint mat, je vous déconseille les tons trop clairs. Optez pour des reflets ou des mèches dorés , cuivrés .

Avec la jeunesse , on peut se permettre des blonds très clairs ou même platines. A la maturité, le blond a tendance à vieillir et à accentuer les cernes.

Choisissez plutôt un blond foncé ou un châtain clair avec des mèches miel ou caramel, votre mine sera resplendissante.

Entre 20 ou 30 ans , vous pouvez tout vous permettre, évitez de vouloir ressembler à une autre, gardez votre personnalité. Evitez de faire des expériences à la maison avec des produits que vous ne connaissez pas, demandez plutôt conseil à votre coiffeur qui saura vous conseiller .

Les bons choix pour les cheveux

Avant de commencer une remise à plat de votre programme de soins,petite question:avez vous la bonne coupe? Celle qui sied à la forme de votre visage, correspond à la nature de vos cheveux, s’accorde avec votre style? Un coiffeur visagiste peut vous aider à faire le point, et les quelques ajustements qu’il vous proposera peut être, peuvent avoir un rôle non négligeable dans la tenue de votre coiffure ou la santé de vos cheveux.Car la coupe, c’est la base!Les soins pratiqués ensuite seront l’entretien

Le lavage, doucement et pas trop souvent

Il n’est pas utile de rappeler qu’un shampoing n’est pas réellement un produit de soin.Il est d’abord et avant tout destiné à nettoyer, c’est à dire à ôter les dépôts qui s’accumulent sur les cheveux : sécrétions naturelles de sébum, traces de pollution, poussières,résidus de produits cosmétiques…

Un shampoing adapté

Chaque type de cheveux a son shampoing spécifique, qu’il soit fin,gras,sec,frisé,terne,coloré,fourchu,fatigué,rêche,porteur de pellicules ou planté sur un cuir chevelu sensible…mais il est indéniable que les actifs mis en œuvre pour ce faire s’avéreront plus efficaces dans un masque qui nécessite un temps de pose pouvant aller de 5 à 15 minutes suivant l’état du cheveu. Cependant, si le temps vous manque,il y a possibilité d’appliquer un sérum qui nourrira vos cheveux, resserrera ses écailles et lui redonnera sa brillance.Nous disposons d’ un sérum efficace de la marque WELLA, sans rinçage, que vous pouvez appliquer le jour du shampoing mais aussi les jours suivant si l’état de vos cheveux le nécessite.Qui plus est , il laissera sur vos cheveux une sensation et une odeur très agréables.Dans e même cadre, nous pouvons vous proposer des shampoings-secs, qui absorberons l’excès de sébum et redonnerons forme et volume à votre coiffure.

Une eau purifiée

Afin de respecter un bonne équilibre de votre cuir chevelu et un bel aspect de vos cheveux , une eau purifiée s’avère idéale.Le salon Bigoudi à Le Portel s’équipe du nouveau procédé CARTIS .Cet outil breveté mondialement nous permettra de laver et rincer vos cheveux avec une eau purifiée.Nous sommes partenaires de cette maison et pouvons vous donner des informations sur ce procédé .

 

Les chauves célèbres

De nombreux personnages historiques ou personnalités contemporaines ont été ou sont atteints de calvitie, et dont ils
se sont plus ou moins bien accommodés. On peut citer notamment:

Personnages historiques :

Jules César, qui aurait fait voter une loi au Sénat l’autorisant à porter en permanence sa couronne de laurier pour cacher sa calvitie • Caligula, jeune empereur romain qui, selon Suétone, avait les cheveux rares, le sommet de la tête dégarni….
• Louis XIV, qui aurait popularisé le port des chapeaux et des perruques à la Cour pour masquer sa calvitie
• Napoléon, dont le fameux chapeau aurait également eu la fonction de masquer sa calvitie
• Louis XVIII, qui portait une perruque dès l’âge de 17 ans

Acteurs :

• Bourvil, acteur français
• Louis de Funès, acteur français
• Gérard Jugnot, acteur français
• Michel Blanc, acteur français
• Kad Merad, acteur français
• Eric Judor, acteur français, du duo Eric et Ramzy
• Bernard Campan, acteur français
• Jean Benguigui, acteur français
• Bruce Willis, acteur américain
• Telly Savalas, acteur américain, interprète de Kojak

Alopécie 4
• Sean Connery, acteur écossais
• Patrick Stewart, acteur anglais
• Terry O’Quinn, acteur américain
• Yul Brynner, acteur américain

Sportifs :

• Zinedine Zidane, ancien footballeur français, champion du monde en 1998
• Fabien Barthez, ancien gardien de football français, champion du monde en 1998, Laurent Blanc lui embrassait le crâne avant chaque match en guise de porte-bonheur. On assista d’ailleurs après la victoire française de la coupe
du monde de football de 1998 à un « effet Barthez », où se raser le crâne fut la grande mode.

• Pierluigi Collina, ancien arbitre international de football
• Charlie Villanueva, joueur de basket-ball américain évoluant en NBA. Il est atteint d’alopécie universalis.
• Marco Pantani, ancien cycliste italien.

Hommes politiques :

Valéry Giscard d’Estaing, président de la République de 1974 à 1981, dont la « mèche » remontée autour du crâne pour minimiser sa calvitie est bien connue
• François Mitterrand, président de la République de 1981 à 1995
• Laurent Fabius, Premier Ministre de 1984 à 1986
• Robert Hue

Chanteurs / musiciens :

• Moby, compositeur américain
• Joe Satriani, guitariste américain

Médias :

• Karl Zéro, animateur et réalisateur de télévision
• Harry Roselmack, journaliste français
• Jean-Michel Aphatie, journaliste français

La perte des cheveux – Pelade

La pelade est une maladie entraînant la perte des cheveux et/ou des poils sur des zones délimitées. La cause de cette
maladie reste inconnue mais un mécanisme auto-immun qui conduit à une attaque du système pileux par le système
immunitaire serait responsable de l’atteinte[8].

Il existe principalement trois formes de pelade :

  • •alopécie areata (atteinte localisée par plaques),
    •
  • alopécie totalis (atteinte localisée à la tête),
    •
  • alopécie universalis (atteinte généralisée à l’ensemble du corps).
    Le risque de développer durant sa vie une alopécie de type areata est d’un peu moins de 2%, quel que soit le sexe. L’atteinte survient dans près de la moitié des cas chez le jeune de moins de 20 ans. Moins d’un cas sur dix évolue
    vers une forme sévère. Le cheveu, en bordure de zone, est plus épais à sa distalité qu’à son origine. L’analyse au microscope de la peau de la zone (histologie) montre que le follicule pileux est entouré de lymphocytes, cellules de l’immunité. Le follicule n’est pas détruit ce qui explique la régression ou la guérison possible de l’alopécie. Cet examen n’est, le plus souvent, pas nécessaire pour confirmer le diagnostic.

L’évolution se fait vers l’amélioration ou la guérison dans près de la moitié des cas en un mois mais les récidives sont
fréquentes. Les formes modérées ne nécessitent pas de traitement, si ce n’est cosmétique. L’injection de corticoïdes dans la zone glabre peut amener une repousse du cheveu, avec cependant des effets secondaires possibles. Par contre, l’application simple d’une pommade aux corticoïdes n’a pas démontré d’efficacité. Les pommades au 2,3-diphenylcyclopropenone (DPCP) ou à l’acide squaric dibutylester (SADBE) sont d’une efficacité modérée.
Les crèmes au dithranol[14] ou à base de minoxidil peuvent être d’un certain apport.

La chute des cheveux – Alopécie : les phases du cycle pilaire

Les phases du cycle pilaire

Phase anagène

La phase anagène est la phase de croissance du cheveu. Il s’agit de la période la plus longue du cycle pilaire
puisqu’elle dure de 2 à 5 ans. La très grande majorité des cheveux présents sur notre tête sont donc en phase anagène.

Phase catagène

La phase catagène est une phase de repos pendant laquelle le cheveu cesse d’évoluer. Elle dure environ 3 semaines,
ce qui est considérablement peu par rapport à la phase précédente.

Phase télogène

Pendant la phase télogène, le cheveu ne pousse pas, mais il reste attaché au follicule pileux. À la fin de cette phase,
l’ancien cheveu tombe et laisse place à un nouveau follicule en phase anagène, le cycle pilaire recommence.

L’alopécie androgénétique ou calvitie chez l’homme

L’alopécie androgénétique est une perte graduelle des cheveux due à l’influence des hormones mâles. Elle se manifeste généralement entre 40 et 50 ans, chez 70% des hommes en moyenne, mais, dans certains cas, elle peut
apparaître dès 18 ans. L’hormone qui cause cette perte de cheveux est la dihydrotestostérone (ou DHT). Cette perte de cheveux commence généralement au niveau des golfes (le devant de la tête) et du vertex (l’arrière de la tête). Elle se caractérise par un affinement des cheveux et une chute qui peut être brusque chez certains individus et plus lente pour d’autres. L’échelle d’Hamilton, modifiée par Norwood, permet de graduer la calvitie entre 1 et 7 où 1 correspond à l’absence de calvitie et 7 à l’alopécie maximale (perte des cheveux totale sur les golfes et le vertex).

Une étude en 2011 révèle que l’alopécie androgénétique provient non pas de la diminution mais de l’inactivation des cellules souches contenues dans le follicule pileux. Ces cellules ne se transforment pas en « cellules progénétrices » des cheveux, ce qui provoque l’atrophie du follicule qui ne produit alors que des cheveux microscopiques. Ainsi un homme chauve a le même nombre de cheveux qu’une personne sans calvitie mais ils sont peu visibles à cause de leur taille microscopique.

L’alopécie androgénétique ou calvitie chez la femme

Causes nutritionnelles

En dehors des causes hormonales, la chute des cheveux peut être
causée par des carences en fer, cuivre, zinc, silicium, vitamines B.
Cette sorte de perte de cheveux atteindrait environ 20% des
personnes pratiquant un régime modéré à sévère. Cependant, elle
est plus souvent associée à des problèmes de boulimie ou
d’anorexie. Le plus souvent, la personne va retrouver ses cheveux
au bout d’une période de temps qui peut aller jusqu’à 2 ans.

La chute des cheveux – Alopécie : les causes

En dermatologie, l’alopécie désigne l’accélération de la chute des cheveux et/ou des poils. Le terme vient du grec
alopex (renard) à cause de la chute annuelle, au début du printemps, des poils d’hiver de cet animal.

Les différences entre pertes de cheveux normales et anormales

Compte tenu qu’une personne possède en moyenne 100000 cheveux, il est normal qu’elle perde environ 50 à 100 cheveux par jour, avec des pointes pouvant grimper jusqu’à 175 durant les changements de saison. En effet, c’est durant cette phase que les cheveux se renouvellent le plus. Une chute de cheveux est considérée comme anormale lorsqu’une personne perd plus de 100 cheveux par jour pendant une assez longue période pouvant aller jusqu’à deux mois. Le diagnostic de cette chute nécessite une consultation et parfois un examen appelé trichogramme (on prend quelques cheveux dans différentes zones du cuir chevelu et on les observe au microscope). Parfois, un bilan hormonal est nécessaire chez la femme. Le résultat de ces examens oriente vers l’un des problèmes suivants.

Causes

On distingue cinq types d’alopécies :

  • l’alopécie androgénétique héréditaire : est la plus fréquente,  elle se manifeste par une diminution du volume des
    cheveux, voire une calvitie, et touche 70 % des hommes (20 % des hommes entre 20 et 30 ans) ;
  • l’alopécie aiguë : elle peut être liée à un traitement par chimiothérapie, un stress, des carences alimentaires
    importantes, une carence en fer, des troubles hormonaux, une irradiation aiguë ;
  • l’alopécie localisée : elle peut être provoquée par des problèmes de peau (tumeur, brûlure, pelade), une
    radiothérapie ou des parasites (teigne, lichen) ;
  • l’alopécie congénitale ;
  •  l’alopécie Areata qui semble être d’origine auto-immune (mécanisme de médiation cellulaire) qui se caractérise par une atteinte en « patch » plus ou moins gros et à un ou plusieurs endroits. Cette forme de pelade peut atteindre toute la tête et on parle d’alopécie Totalis et parfois l’ensemble du corps : c’est l’alopécie Universalis, et dans ce cas, il n’y a plus aucun poil ni cheveu sur l’ensemble du corps.